Qui sommes-nous ?

DEMETERIUS : « droit en campagne, campagne pour le droit »

Un projet centré sur le monde rural, sur son organisation par le droit et sur son influence en retour sur le droit, de sorte que la promenade du droit en campagne se mue en une campagne pour le droit.

Paul Renier

Après avoir entamé les études de droit à la faculté de droit de Namur en 1978, je les ai achevées à l’UCL où j’ai obtenu le diplôme de licencié en droit en 1983 avec distinction.

Je garde une profonde reconnaissance pour ce que j’ai reçu de l’université en général et des deux facultés que j’ai fréquentées en particulier. Je n’ai pas connu ce qu’il est convenu d’appeler la réforme de Bologne, mais je peux témoigner d’un enseignement humaniste et « universitaire », au plein sens du terme, qui laissait largement place à des cours étrangers au droit strict : philosophie, psychologie, morale, sociologie, économie, etc. Au sortir de l’adolescence, les cours de philosophie dispensés par le professeur Jacques BAUFAY ont été déterminants pour la suite de mon existence. C’est d’eux surtout que j’ai reçu le goût de la pensée et de la réflexion critique.

De la pratique du judo qui signifie littéralement « voie de la souplesse », je garde essentiellement le respect de l’adversaire et l’idée que l’on est soumis avec lui à des fins supérieures. De celle du kayak, je garde la conscience de l’importance du gouvernement de soi sur le torrent de la vie et de celle des « morts », ces endroits de la rivière où, le courant faisant retour derrière un rocher, il est possible en y glissant la pointe du kayak de s’y donner un temps de repos.

J’ai été à l’école de mon père qui m’a communiqué, entre bien d’autres choses essentielles, le goût du droit et celui du droit rural en particulier. Au travers de la Sc SPRL DEMETERIUS, je conseille mes clients et assure leur défense au sein du bureau RENIER-DEMANET, un groupement constitué de huit autres avocats. J’ai la grande chance d’être soutenu dans l’exercice de l’exigeant métier d’avocat par l’amour de ma femme et de mes enfants.

Je suis sensible au projet dit de « théorie critique » développé par l’Ecole de Francfort dans le cadre de l’Institut de recherche sociale, dont l’actuel directeur est le professeur Axel HONNETH, bien connu pour sa théorie de la reconnaissance dans laquelle il voit la possibilité d’une résistance nouvelle aux excès du capitalisme et un moyen de lutter contre ses dérives.

Outre mon activité proprement dite d’avocat et en marge de celle-ci, je suis l’auteur de plusieurs publications dans le domaine du droit rural, je prends part à des colloques dans ce domaine et j’ai l’honneur de faire partie du comité de rédaction de la revue de Jurisprudence de Liège, Mons, Bruxelles (JLMB).

J’ai aussi la chance, depuis ce mois de septembre 2017, de partager le projet DEMETERIUS et de faire équipe avec Amandine DESPRET, qui lui apporte sa jeunesse, la fraîcheur de ses connaissances, une solide formation universitaire, sa vive intelligence et son enthousiasme.

Amandine DESPRET

Diplômée du Baccalauréat en droit à l’UNamur en 2015 et du Master en droit à l’UCL en 2017, j’ai prêté le serment d’avocate le 27 octobre 2017, et j’entame mon stage chez Me Paul RENIER (Sc SPRL DEMETERIUS), au sein du bureau d’avocats RENIER-DEMANET.

Ayant grandi au cœur d’un village attachant du namurois, entourée de mes parents et de mes deux frères, je suis très impliquée dans la vie associative et culturelle locale, et très attachée à la vie à la campagne. Mon enfance s’est déroulée au rythme des saisons de notre belle région, entre mes humanités à Saint-Louis Namur et mes cours de danse à Eghezée et à Jambes, d’abord comme élève durant douze années, ensuite comme professeur.

Avant de rejoindre le barreau et le projet DEMETERIUS, j’ai eu la grande chance de bénéficier du programme Erasmus qui m’a permis de séjourner six mois à Lisbonne et d’étudier à l’ULisboa. A mon retour, j’ai présenté mon mémoire sur le secret médical et obtenu mon diplôme avec distinction.

De mes études à Namur et à Louvain-la-Neuve, je retiens une expérience très enrichissante, une formation académique excellente et surtout de nombreuses rencontres.

Je suis heureuse de m’engager activement dans le projet DEMETERIUS avec Me RENIER, spécialiste reconnu dans le domaine du droit rural avec qui, dès notre première rencontre, s’est installée une complémentarité et une complicité qui me confortent dans l’envie d’exercer le beau métier d’avocat.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer